Le Finistère

Argument
finistere
Finistère

L'ADEUPa accompagne le conseil départemental du Finistère, membre de l'agence, dans la mise en oeuvre de ses politiques :

L’ADEUPa contribue également, aux côtés du conseil départemental, à l’animation de la réflexion pour construire l’avenir d’un Ouest breton inventif et attractif.  

 

 

Finistère. Observatoire de la vie collégienne

L’Observatoire de la vie collégienne est un outil d’aide à la décision crée par le Conseil départemental en 2006. Outre le croisement des capacités d’accueil des collèges publics du département avec les évolutions prévisionnelles d’effectifs, il offre un espace collectif de réflexion sur la qualité de vie dans les collèges publics.

Le repli des naissances des dix dernières années commence à influencer les projections des effectifs collégiens des prochaines rentrées. Ainsi, il devrait y avoir moins de 40 000 élèves à la rentrée 2027-2028, soit 3 000 de moins qu’en 2022.
 

Les logements privés vacants dans le Finistère

Un logement vacant est un logement inhabité qui n’est ni une résidence secondaire ni un logement occasionnel. Dans le Finistère, 18 000 logements privés sont vacants depuis plus de deux ans. Ces logements, dont la vacance parait structurelle, peuvent constituer un gisement potentiel pour répondre aux besoins en logement des ménages. Ils représentent ainsi une opportunité d’accroitre le parc de logements tout en limitant la construction neuve dans un contexte national de réduction de l’artificialisation des sols.

Impact économique et environnemental du Tour de France 2021

Les professionnels du Tour de France (organisateurs, équipes sportives, journalistes, etc.) ont réalisé de nombreuses dépenses sur le territoire, couvrant l’investissement financier réalisé par les collectivités. La ferveur de l’événement a aussi stimulé le tourisme en présaison estivale, dans un contexte sanitaire encore incertain, tandis que la forte visibilité médiatique devrait permettre des effets diffus dans le temps. 

Finistère. Observatoire de la vie collégienne

Créé en 2006 par le Conseil départemental du Finistère, l’Observatoire de la vie collégienne est un outil d’aide à la décision. Outre le croisement des capacités d’accueil des collèges publics du département avec les évolutions prévisionnelles d’effectifs, il offre un espace collectif de réflexion sur la qualité de vie dans les collèges publics.

Le fléchissement des naissances amorcé dès 2009 devrait se faire ressentir dans les six prochaines années. Les projections d’élèves pour la rentrée 2026-2027 tablent sur un peu moins 40 300 soit un recul de 6 %.

L'habitat inclusif en Finistère

Depuis quelques années, des solutions d’habitat émergent à destination des personnes âgées et handicapées, désignées sous le terme générique d’habitats inclusifs. Ces formules proposent des logements indépendants adossés à des espaces de vie partagés, constituant une voie intermédiaire entre logement ordinaire et hébergement en institution. Désormais promues et financées par les pouvoirs publics, elles ont le vent en poupe.

Agriculture et agroalimentaire en Finistère

Plus de 200 acteurs rencontrés, deux années de collaboration avec la Chambre d’agriculture du Finistère, des participations à des salons, l’organisation de temps d’échanges, neuf publications thématiques... C’est l’investissement nécessaire à une agence d’urbanisme qui traite habituellement d’espace urbain pour comprendre et identifier les enjeux des filière agricole et agroalimentaire du Finistère. L’ensemble de ces analyses et contributions sont ainsi restituées dans trois rapports.

Les filières agricoles et agroalimentaires dans le Finistère : la logistique

Dans les secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire, la logistique constitue un véritable défi. L’éloignement des grands bassins européens de consommation pose la question du transport des produits finistériens sur de longues distances. À l’inverse, la problématique du dernier kilomètre dans un contexte de montée en puissance des circuits courts interroge le sujet de la logistique urbaine.

L’industrie finistérienne : portrait et enjeux

Avec 47 800 emplois, l’industrie finistérienne représente 13,2 % de l’emploi total, une part supérieure à la moyenne nationale. L’agroalimentaire et la métallurgie concentrent trois emplois industriels sur quatre et recouvrent une grande diversité d’activités. L’emploi industriel résiste dans le Grand Ouest : la branche de la métallurgie a par exemple créé plus de 3 000 emplois dans le Finistère ces dernières années.