HABITAT

Terme de regroupement

Brest métropole : le parc locatif privé et ses niveaux de loyers en 2020

En 2020, dans le parc privé de Brest métropole, le loyer médian des appartements est de 450 € par mois (soit 8,6 €/m²) et celui des maisons de 760 € (soit 7,9 €/m²). Toujours financièrement plus abordable que celui d’autres métropoles, le marché brestois se caractérise néanmoins aujourd’hui par une forte demande face à une pénurie de biens. Cette tension croissante est particulièrement palpable sur les maisons à louer qui sont très rares. Elle concerne aussi les étudiants malgré l’essor d’une offre en chambres meublées dans des grands logements proposés à la colocation.

Les loyers du parc privé en France 2019

Depuis 2013, le réseau des Observatoires locaux des loyers (OLL) améliore la connaissance du parc locatif privé. Ces outils sont portés par des Agences d’information sur le logement (ADIL), des agences d’urbanisme ou l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (OLAP) et réunissent une pluralité d’acteurs du logement. Cette publication résume le rôle de ce réseau et permet de comparer les niveaux de loyer en France, sur la base des résultats 2019 des observatoires.

Brest métropole : le parc locatif privé et ses niveaux de loyers en 2019

En 2019, le loyer médian des logements privés de la métropole s’élève à 8,4 €/m² de surface habitable, toutes périodes d’emménagement confondues. On observe une différence de loyer de près de 1 €/m² entre les locataires récents (8,9 €/m²) et les locataires « stables » (8 €/m²). Le marché locatif privé brestois se caractérise durablement par son caractère accessible comparativement aux autres territoires d’observation du réseau des Observatoires Locaux des Loyers (OLL).

Le logement des étudiants, état des lieux et premiers enjeux - Saint-Brieuc Armor Agglomération

Suite à un appel à manifestation d’intérêt national, Saint-Brieuc Armor Agglomération a créé un observatoire du logement des étudiants. Cette initiative s’inscrit dans un contexte local de progression importante des effectifs étudiants au cours des cinq dernières années et d’une ambition de développement de l’enseignement supérieur inscrite dans le projet de territoire 2018-2030. La présente publication dresse un état des lieux de la demande dans l’agglomération briochine et de l'offre de logements actuellement disponible pour ce public.

Demain, des besoins en logement différents - Ouest des Côtes d’Armor

Les générations issues du baby-boom vont bientôt atteindre le grand âge. Ce phénomène, massif, aura un impact fort sur le marché du logement, par la libération de nombreux logements familiaux et une demande accrue en logements plus adaptés. La présente analyse, menée à l’échelle de l’Ouest des Côtes d’Armor, porte sur la dynamique démographique des trente prochaines années et son impact sur la typologie des logements à produire, très différente de la production actuelle.

Demain, des besoins en logement différents - Pays de Morlaix

Les générations issues du baby-boom vont bientôt atteindre le grand âge. Ce phénomène, massif, aura un impact fort sur le marché du logement, par la libération de nombreux logements familiaux et une demande accrue en logements plus adaptés. La présente analyse, menée à l’échelle du pays de Morlaix, porte sur la dynamique démographique des trente prochaines années et son impact sur la typologie des logements à produire, très différente de la production actuelle.

Demain, des besoins en logement différents - Pays de Brest

Les générations issues du baby-boom vont bientôt atteindre le grand âge. Ce phénomène, massif, aura un impact fort sur le marché du logement, par la libération de nombreux logements familiaux et une demande accrue en logements plus adaptés. La présente analyse, menée à l’échelle du pays de Brest, porte sur la dynamique démographique des trente prochaines années et son impact sur la typologie des logements à produire, très différente de la production actuelle.

Demain, des besoins en logement différents - Ouest breton

Les générations issues du baby-boom vont bientôt atteindre le grand âge. Ce phénomène, massif, aura un impact fort sur le marché du logement, par la libération de nombreux logements familiaux et une demande accrue en logements plus adaptés. La présente analyse, déclinée pour le pays de Brest, le pays de Morlaix et pour l’Ouest des Côtes d’Armor, porte sur la dynamique démographique des trente prochaines années et son impact sur la typologie des logements à produire, très différente de la production actuelle.

fmarty ven 29/05/2020 - 13:37