EDUCATION-FORMATION / 1er et 2nd degré

Terme de regroupement

Observatoire de la vie collégienne - édition 2017

Créé en 2006 par le Conseil départemental du Finistère, l’Observatoire de la vie collégienne est un outil d’aide à la décision. Outre le croisement des capacités d’accueil des collèges publics du département avec les évolutions prévisionnelles d’effectifs, il offre un espace collectif de réflexion sur la qualité de vie dans les collèges publics. La projection des effectifs des 112 collèges finistériens tend à une stabilisation autour de 43 500 élèves d’ici 2022. Les effectifs dans les établissements publics et privés devraient se stabiliser.

Observatoire de la vie collégienne 2016

Créé en 2006 par le Conseil départemental du Finistère, l’Observatoire de la vie collégienne est un outil d’aide à la décision. Outre le croisement des capacités d’accueil des collèges publics du département avec les évolutions prévisionnelles d’effectifs, il offre un espace collectif de réflexion sur la qualité de vie dans les collèges publics. La projection des effectifs des 112 collèges finistériens tend à une stabilisation autour de 43 500 élèves d’ici 2021. Les effectifs dans les établissements publics devraient croître très légèrement de l’ordre de 1%.

Observatoire de la vie collégienne 2015

Créé en 2006 par le Conseil départemental du Finistère, l’Observatoire de la vie collégienne est un outil d’aide à la décision. Outre le croisement des capacités d’accueil des collèges publics du département avec les évolutions prévisionnelles d’effectifs, il offre un espace collectif de réflexion sur la qualité de vie dans les collèges publics. En 2015, la projection des effectifs des 113 collèges finistériens annonce une baisse temporaire de 1% entre les rentrées 2015 et 2018. Une augmentation des effectifs dans les établissements publics est envisagée dès 2019.

Observatoire de la vie collégienne du Finistère 2011

Le nombre total de collégiens finistériens en 2016 sera revenu au niveau de 2010 marquant ainsi la fin d’une phase de croissance amorcée en 2007. Cette phase de décroissance est le fruit d’une hausse des effectifs du public supérieure à la baisse de ceux de l’enseignement privé. Cette situation est surtout marquée dans le pays de Brest où on observe une diminution de 260 élèves du secteur privé essentiellement dans l’agglomération brestoise. Parallèlement la croissance des élèves dans les collèges publics du Pays de Brest se fait essentiellement hors agglomération brestoise.