ADEUPa Brest Bretagne

Visite de la région métropolitaine de Nuremberg

L’ADEUPa contribue, par ses travaux, à nourrir les ententes conclues entre Brest métropole et Quimper Bretagne Occidentale, Brest métropole, Morlaix communauté et Lannion Trégor communauté et le contrat de réciprocité entre Brest métropole et le Pays du Centre Ouest Bretagne. Lors d’un colloque organisé à Nantes en 2017, la présentation des régions métropolitaines allemandes a paru être un exemple inspirant d’organisation des coopérations territoriales. Le Président de l’ADEUPa a donc proposé l’organisation d’un voyage d’étude à Nuremberg, qui s’est tenu les 26 et 27 novembre 2018.

La ville lente, quelle demande sociale ? (Conférence)

A l’heure où se diffuse le sentiment d’accélération du rythme de vie, la lenteur éveille l’intérêt. Ralentir semble être une aspiration de plus en plus largement partagée, bien qu’elle prenne des formes variées. Comment cette idée prend-elle corps lorsque l’on tente de l’appliquer à la ville ? Cette publication revient sur l’émergence de l’expression de « ville lente ». Elle s’interroge aussi sur l’origine de l’aspiration à la lenteur, alors que la logique du « toujours plus vite » semblait jusque-là indiscutable.

Breizh COP – 38 objectifs soumis au débat – Synthèse des 5 COP territoriales élaborée avec les agences de Bretagne

La Fédération des agences de Bretagne (ADEUPa, Côtes d’Armor Développement, Quimper Cornouaille Développement, Audélor, Audiar) a accompagné la Région dans le cadre de la Breizh COP. Elle a participé à l’organisation des cinq réunions territoriales de concertation qui avaient pour finalité d’en tester et d’en préciser le contenu. Au cours de ces rencontres, qui se sont tenues en septembre et octobre dernier, 38 propositions d’objectifs ont été soumis à l’ensemble des participants.

Habitat à Saint-Brieuc Armor agglomération : une nette reprise de l’activité en 2017-2018

Depuis le 1er janvier 2017, l’agglomération regroupe 32 communes, soit un parc de 80 000 logements. Pour définir sa politique de l’habitat, Saint-Brieuc Armor Agglomération a engagé l’élaboration de son nouveau Programme Local de l’Habitat.
La présente note s’inscrit dans le dispositif d’Observation de l’Habitat et propose une analyse des évolutions récentes relatives à la dynamique de production neuve, à la promotion immobilière, au marché des biens d’occasion et au logement social.

Brest métropole : l'observatoire social en bref

Au 1er semestre 2018, l’ADEUPa a organisé de nombreuses réunions de présentation du portrait social de la métropole brestoise publié en 2017. Ces échanges ont montré l’intérêt de partager, au-delà du portrait complet, un regard synthétique sur les principales caractéristiques de la population brestoise et les enjeux qui en ressortent en termes d’orientation des politiques publiques. 

2017-2018 : une année faste, des perspectives incertaines pour l'habitat en Finistère

La production neuve, la promotion immobilière et les ventes de biens d’occasions ont atteint des niveaux élevés en 2017 et 2018. La bonne santé du marché finistérien en 2017 est à analyser à l’aune du contexte national et de l’anticipation d’évolutions fiscales : taux d’intérêt encore bas pour les ménages accédant, prêt à taux zéro toujours présent dans l’ancien et anticipation par les investisseurs de la fin du Pinel en zone B2. 2018 apparaît plus raisonnée et le futur dépendra de l’évolution de la situation économique, du marché de l’emploi, mais surtout de l’évolution des aides.

Le parc HLM finistérien remplit-il son rôle ?

Le Finistère compte 46 000 logements sociaux, soit 11 % du parc de logements. De par leurs revenus, 230 000 ménages finistériens sont éligibles au logement social (56 % du total des ménages). Or, 190 200 vivent dans le parc privé (46 %). 
Pourquoi près d’un finistérien sur deux pouvant prétendre à un logement social se loge-t-il dans le parc privé ? Quelle est la demande de logement social et comment les attributions y répondent-elles ?
La présente publication apporte des éléments afin de comprendre comment le parc public remplit son rôle d’accueil des ménages modestes. 

L'économie maritime du bassin de Brest

 27 000 emplois, c’est le nombre d’emplois maritimes identifiés par l’ADEUPa et la CCIMBO Brest dans le pays de Brest selon une méthode commune et partagée au niveau régional. Avec 15 620 équivalent temps plein dans le pays de Brest, le ministère des Armées est le premier employeur maritime de Bretagne. Le domaine de la construction réparation et maintenance navale est le second pôle maritime avec plus de 6 100 emplois. Le bassin de Brest est également un territoire de recherche marine incontournable en France qui se conforte avec le déplacement du siège d’Ifremer prévu en 2019.

Ceinture dorée? - Perspectives pour l'agriculture périurbaine à Saint-Brieuc Armor Agglomération

Les ateliers des territoires de Saint-Brieuc Armor Agglomération (2015/2017) ont permis de faire émerger le concept de «trame paysagère apaisée», composées de trois figures de projet de paysage : les vallées, les friches et la «ceinture dorée». Au cours de l’été 2018, l’ADEUPa Brest-Bretagne a accueilli une stagiaire qui s’est penchée plus particulièrement sur la «ceinture dorée».