SAINT BRIEUC

Second semestre 2020 : Des effets globaux qui se résorbent, des fragilités qui s’accentuent

Un an après la première manifestation de la Covid-19 en France, l’activité économique briochine continue de s’adapter. Les premiers effets de la crise semblent s’être résorbés, notamment dans la sphère productive. Certains secteurs bénéficient même d’un surplus d’activité. Ces redressements cachent toutefois des fragilités qui s’accentuent dans certains secteurs tels que l’hôtellerie et la restauration ou les activités culturelles. Ces fragilités se manifestent également chez les ménages.