LE MARTELOT, Corentin

Portrait de territoire du pays de Morlaix

Pour faire le point sur les évolutions territoriales récentes, les membres du Pays de Morlaix ont sollicité l’Adeupa en 2020 pour dresser un portait multithématique de leur territoire. Ses caractéristiques, les relations avec ses voisins, son positionnement dans un contexte régional ; autant de sujets traités dans ce portrait à travers les domaines de l’habitat, des filières économiques, des dynamismes démographiques ou encore spatiales, etc.

Aménagements cyclables : quelques bonnes pratiques

Une hausse de la pratique du vélo a été observée entre mai et septembre 2020, y compris dans l’Ouest breton. Parmi d’autres ingrédients, la production de réseaux cyclables fonctionnels doit permettre d’accompagner ce mouvement. Pourtant, les critères qui font le succès d’un aménagement restent souvent méconnus. Cette publication de l’observatoire de la mobilité propose de s’y intéresser en fournissant quelques repères, ainsi qu’un tour d’horizon de bons exemples, locaux ou plus lointains.

Guingamp : Étude urbaine du quartier de la gare

Guingamp Paimpol Agglomération a sollicité l'ADEUPa Brest-Bretagne pour mener une étude sur le quartier de la Gare de Guingamp et actualiser le regard sur ce secteur en mutation, porteur d'enjeux multiples. Il s’agissait de préciser le positionnement stratégique de la gare (638.000 voyageurs en 2018) et de son pôle d’échanges multimodal.

fmarty lun 06/04/2020 - 15:30

Les résultats de l'enquête ménages déplacements : les déplacements du samedi

L’Enquête Ménages Déplacements (EMD) réalisée en 2018 à l’échelle du pays de Brest permet de mieux connaître les caractéristiques des déplacements des habitants. La méthodologie de l’EMD répond à un standard national. La présente publication se focalise sur les déplacements du samedi et leurs spécificités :

La ville lente, quelle demande sociale ? (Conférence)

A l’heure où se diffuse le sentiment d’accélération du rythme de vie, la lenteur éveille l’intérêt. Ralentir semble être une aspiration de plus en plus largement partagée, bien qu’elle prenne des formes variées. Comment cette idée prend-elle corps lorsque l’on tente de l’appliquer à la ville ? Cette publication revient sur l’émergence de l’expression de « ville lente ». Elle s’interroge aussi sur l’origine de l’aspiration à la lenteur, alors que la logique du « toujours plus vite » semblait jusque-là indiscutable.