Dynamiques métropolitaines de l'espace Loire-Bretagne

Quand l'action publique intègre l’interdépendance des territoires urbains, péri-urbains et ruraux - l’alliance des territoires

Alors que prévaut une représentation des territoires comme des espaces délimités, la présente publication montre l’importance de s’intéresser aux flux, aux liens entre les territoires. Les territoires urbains, péri-urbains, ruraux sont engagés dans des systèmes d’échanges multiples générateurs de dépendances réciproques, d’interdépendances. Dès lors que l’on porte le regard sur ces interdépendances, on constate combien les collectivités locales ont su inventer et déployer des modèles de coopérations adaptés à la diversité des enjeux à traiter. A l’heure où les finances publiques se contractent, où l’accès aux financements par appels à projets se développe l’enjeu est de cultiver cette conscience des interdépendances territoriales pour savoir mobiliser, de façon agile, réactive et solidaire, l’ensemble des partenaires intéressés à un sujet. Et ainsi concevoir des réponses collectives, valorisant les apports réciproques de chacun à la dynamique des systèmes territoriaux, plutôt que d’exacerber ce qui est souvent perçu comme une concurrence entre territoires urbains, péri-urbains et ruraux.

La recherche - état des lieux et perspectives pour le Pôle métropolitain Loire-Bretagne

Les cinq métropoles du pôle métropolitain Loire-Bretagne se mobilisent de longue date pour soutenir la recherche et de l’innovation. Elles concentrent 36 000 emplois dans la fonction conception recherche, un chiffre en très forte progression entre 2007 et 2012 (+12 %). Le PMLB peut capitaliser sur de véritables atouts : le numérique, la mer, l’agronomie, la santé et les matériaux. Les contrats de plan Etat-Région 2015-2020, avec un effort financier deux fois supérieur à la moyenne nationale, et les pactes métropolitains d’innovation témoignent d’une volonté politique d’accélérer l’excellence et le rayonnement de la recherche.

L'économie numérique dans le Pôle Métropolitain Loire-Bretagne

Le numérique joue un rôle central dans l’économie française et ses impacts, déjà majeurs, devraient augmenter dans les années à venir. La croissance et la productivité de l’économie nationale, la compétitivité des entreprises, la diffusion des échanges et des savoirs sont autant d’enjeux pour la filière numérique. Les agences d’urbanisme d’Angers, Brest, Nantes, Rennes et Saint-Nazaire ont souhaité dresser un premier portrait de l’économie numérique à l’échelle du Pôle métropolitain Loire Bretagne (PMLB), en s’appuyant sur la labellisation French Tech des agglomérations.

Pôle métropolitain Loire-Bretagne : liens et richesses partagés

L’accélération des dynamiques territoriales est à l’oeuvre au sein du pôle métropolitain Loire-Bretagne (PMLB) où le travail en réseau et les coopérations s’accroissent. Le présent document vise à analyser plusieurs types d’échanges : les migrations domicile-travail, les migrations résidentielles, les transferts de salaires …

L’enseignement supérieur, levier d’attractivité et de rayonnement

Le pôle métropolitain Loire-Bretagne accueille plus de 168 000 étudiants en 2011. Il s’affirme comme un territoire pertinent pour la mise en œuvre de coopérations dans le domaine de l’enseignement supérieur, afin d’améliorer la visibilité du grand ouest. Avec déjà plus de 9% d’étudiants étrangers, l’ouverture vers l’international se développe et contribue à la croissance des effectifs, ainsi qu’au rayonnement du territoire.

Qui vient s'installer dans l'espace métropolitain Loire-Bretagne?

Qui vient s'installer dans l'espace métropolitain Loire-Bretagne?
Les nouveaux arrivants représentent 7 % de la population actuelle. En cinq ans, les régions Bretagne et Pays de la Loire ont accueilli plus de 450 000 personnes, soit 7 % de la population actuelle. Les cinq aires urbaines de Nantes, Rennes, Angers, Brest et Saint-Nazaire ont concentré près de quatre arrivées sur dix, alors qu’elles ne représentent qu’un tiers de la population des deux régions.