STEPHAN, Eric

Second semestre 2020 : une économie à deux vitesses dans le pays de Brest

Après plusieurs mois de crise sanitaire, le tissu économique du pays de Brest résiste bien en cette fin d’année 2020. Le nombre d’emplois salariés privés se stabilise ainsi que la masse salariale ou le taux de chômage. Toutefois, le contexte reste incertain et la situation diverge selon le secteur d’activité considéré. Les domaines de l’hôtellerie et de la restauration subissent plus particulièrement les effets de la crise avec une chute des emplois de 10 %. Dans le même temps, le nombre d’inscription sur les listes de Pôle emploi est en nette augmentation.

fmarty lun 17/05/2021 - 10:22

Premier semestre 2020 : la situation sur le marché du travail se dégrade dans le pays de Brest

La crise sanitaire et le confinement instauré au printemps ont influé sur la plupart des indicateurs économiques dans le pays de Brest. L’activité des entreprises a fortement ralenti, les embauches ont reculé, ainsi que la masse salariale. Les dispositifs gouvernementaux comme l’indemnisation d’activité partielle ou le prêt garanti par l’État, complétés par des mesures locales, ont permis d’atténuer les effets sur l’emploi. En un an, le nombre de demandeur·ses d’emploi a progressé de 3,2 % : les jeunes sont les premières victimes de cette dégradation.

Pays de Brest. Au second semestre 2019 : tout allait bien

Dans le pays de Brest, fin 2019, quelques semaines avant la crise sanitaire, plusieurs indicateurs témoignaient d’une très bonne conjoncture économique : progression de l’emploi, des chiffres d’affaires, record du trafic aéroportuaire, etc. L’industrie, l’hôtellerie-restauration et les activités scientifiques, étaient les principaux secteurs pourvoyeurs d’emplois. Ainsi, le bassin brestois se rapprochait d’une situation de plein emploi avec un taux de chômage à 7 % contre 9,3 % au pic de la crise de 2008.