BIANIC, Lucie

Bilan de la saison touristique 2021 en Pays de Brest

La saison 2021 était appréhendée par les professionnels avec une multitude d’incertitudes quant aux conséquences des règles sanitaires sur leur activité. Finalement, la saison a pu démarrer courant mai et la fréquentation touristique tend vers un retour à la normale. Entre mai et septembre, en moyenne, 75 % des professionnels se déclarent satisfaits de la saison écoulée. Les activités de plein air et les hébergeurs tirent leur épingle du jeu. Mais si les touristes étrangers reviennent progressivement, ils restent moins nombreux qu’auparavant.

Tableau de bord conjoncturel n°17 du bassin de Brest

En juin 2021,  l’activité des entreprises du bassin brestois semble retrouver son niveau d'avant crise. Pas moins de 30 % des chef·fe·s d’entreprises du bassin brestois ont déclaré avoir un chiffre d’affaires en hausse au  premier semestre 2021 contre 17 % le semestre précédent. Les dispositifs de soutien et des confinements moins stricts semblent porter les activités économiques. Ainsi, le niveau de rentabilité progresse, les investissements sont mieux orientés et les perspectives de fin d’année sont plus positives.

Poids socio-économique de la filière algues en Pays de Brest

La récolte française d’algue est largement concentrée dans le Pays de Brest. L’algoculture, encore émergente, et la production locale s’avèrent toutefois insuffisantes pour répondre aux besoins des entreprises locales de transformation. Pour autant, la filière algues du pays de Brest, forte de 880 emplois en 2019, ne cesse de se développer. En trois ans, ses effectifs ont augmenté de 15 %, une hausse nettement supérieure à l’évolution de l’emploi total.

Agriculture et agroalimentaire en Finistère

Plus de 200 acteurs rencontrés, deux années de collaboration avec la Chambre d’agriculture du Finistère, des participations à des salons, l’organisation de temps d’échanges, neuf publications thématiques... C’est l’investissement nécessaire à une agence d’urbanisme qui traite habituellement d’espace urbain pour comprendre et identifier les enjeux des filière agricole et agroalimentaire du Finistère. L’ensemble de ces analyses et contributions sont ainsi restituées dans trois rapports.

Second semestre 2020 : Des effets globaux qui se résorbent, des fragilités qui s’accentuent

Un an après la première manifestation de la Covid-19 en France, l’activité économique briochine continue de s’adapter. Les premiers effets de la crise semblent s’être résorbés, notamment dans la sphère productive. Certains secteurs bénéficient même d’un surplus d’activité. Ces redressements cachent toutefois des fragilités qui s’accentuent dans certains secteurs tels que l’hôtellerie et la restauration ou les activités culturelles. Ces fragilités se manifestent également chez les ménages.

Les filières agricoles et agroalimentaires dans le Finistère : la logistique

Dans les secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire, la logistique constitue un véritable défi. L’éloignement des grands bassins européens de consommation pose la question du transport des produits finistériens sur de longues distances. À l’inverse, la problématique du dernier kilomètre dans un contexte de montée en puissance des circuits courts interroge le sujet de la logistique urbaine.

Second semestre 2020 : une économie à deux vitesses dans le pays de Brest

Après plusieurs mois de crise sanitaire, le tissu économique du pays de Brest résiste bien en cette fin d’année 2020. Le nombre d’emplois salariés privés se stabilise ainsi que la masse salariale ou le taux de chômage. Toutefois, le contexte reste incertain et la situation diverge selon le secteur d’activité considéré. Les domaines de l’hôtellerie et de la restauration subissent plus particulièrement les effets de la crise avec une chute des emplois de 10 %. Dans le même temps, le nombre d’inscription sur les listes de Pôle emploi est en nette augmentation.

Tableau de bord conjoncturel n°16 du bassin de Brest

Au cours du second semestre 2020, 58 % des dirigeant·e·s d’entreprises du bassin brestois ayant répondu à l’enquête ont enregistré une baisse de leur chiffre d’affaires. Les effets de la crise sanitaire et le nouvel épisode de confinement de novembre ont continué de peser sur l’économie. Toutefois, la part de celles et ceux qui déclarent un chiffre d’affaires stable ou en hausse s’est améliorée par rapport au premier semestre. Les perspectives pour les six prochains mois restent timides même si l’arrivée de vaccins permet d’espérer une amélioration.

Portrait de territoire du pays de Morlaix

Pour faire le point sur les évolutions territoriales récentes, les membres du Pays de Morlaix ont sollicité l’Adeupa en 2020 pour dresser un portait multithématique de leur territoire. Ses caractéristiques, les relations avec ses voisins, son positionnement dans un contexte régional ; autant de sujets traités dans ce portrait à travers les domaines de l’habitat, des filières économiques, des dynamismes démographiques ou encore spatiales, etc.